Les constructeurs britanniques se fournissent davantage localement

Le Conseil de l’automobile britannique (Automotive Council) a publié en septembre un rapport sur la chaîne d’approvisionnement au Royaume-Uni. L’étude indique que le contenu local des voitures fabriquées au Royaume-Uni est passé de 36 % à 41 % entre 2011 et 2015. Compte tenu de la hausse de la production de voitures sur la période, cette augmentation s’est traduite par une hausse de 32 % des ventes en volume des fournisseurs aux constructeurs britanniques.Le contenu local est un indicateur clé du succès de l’industrie automobile britannique, dans la mesure où la majorité de la valeur ajoutée du secteur est créée dans la chaîne d’approvisionnement, soulignent les auteurs du rapportLes chiffres de l'ONS, le Bureau national des statistiques, montrent également que la hausse de la production de pièces automobiles au Royaume-Uni sur les quatre dernières années a été tirée par la demande pour le marché britannique. Entre 2011 et 2015, le chiffre d’affaires du secteur équipementier est passé de 9 milliards de livres environ à 11,6 milliards de livres (de 12 à 15,5 milliards d'euros). Les ventes de pièces aux constructeurs britanniques sont pour leur part passées sur la période de 6,3 milliards de livres à près de 9,5 milliards de livres (de 8,4 à 12,7 milliards d'euros). Des études menées en 2008 et en 2011 avaient pointé le faible niveau du contenu local au Royaume-Uni. « Le rapport montre que l’intention exprimée par les constructeurs de s’approvisionner davantage localement se concrétise », s’est félicité Nigel Stein, le président du conseil de l’automobile. « Pour poursuivre dans cette voie, il est crucial que les fabricants d’équipements d’origine et les fournisseurs de premier rang continuent à renforcer leur collaboration et leur coopération avec des fournisseurs de rangs inférieurs afin de leur donner la confiance nécessaire pour investir dans de outils, la R&D et le développement de produits », a ajouté M. Stein.

Frédérique Payneau