Les constructeurs automobiles présents en Russie sont...

Les constructeurs automobiles présents en Russie sont contraints d'accroître leur production locale alors même que le marché traverse une crise profonde. Signé en 2005 et amendé en 2011, le décret 166 impose en effet aux constructeurs vendant des voitures en Russie un taux de localisation minimum pour bénéficier de droits de douanes réduits. Les groupes ayant signé la convention de 2011 (GM, Renault-Nissan-AvtoVAZ, Ford, Volkswagen’) doivent ainsi atteindre 60 % de localisation et produire au moins 300 000 voitures par an dans un horizon de cinq ans. D’autres, comme PSA, obéissent encore au décret de 2005, "avec des obligations moins fortes, notamment 30 % de localisation", précise Christophe Bergerand, patron de PSA en Russie, mais ils devront, à terme s’aligner sur la convention. (Echos)

Juliette Rodrigues