Les constructeurs allemands sont de plus en plus dépendants du marché chinois 2/2

Selon le VDA (association de l’industrie automobile allemande), la production mondiale des constructeurs allemands devrait augmenter pour la 5ème année consécutive en 2014, grâce à la production hors d’Allemagne. Le VDA prévoit également que 8,7 millions de véhicules de marques allemandes devraient être assemblés hors du pays cette année. En 2014, le nombre de véhicules de marques allemandes produits hors d’Allemagne devrait augmenter, à 9,2 millions d’unités (soit plus du double que le volume produit à l’étranger par les constructeurs allemands en 2009).

Les constructeurs allemands vendant et produisant de plus en plus de véhicules en Chine, ils risquent de ne plus pouvoir s’appuyer que sur ce pays pour leur croissance. Or, le marché chinois, bien que toujours en hausse, commence à se stabiliser, alors que le marché européen, actuellement en crise, n’est pas à son niveau « normal » et devrait à terme repartir à la hausse.

Malgré ce risque, les constructeurs allemands continuent à miser sur la Chine, car le pays affiche un taux de motorisation encore bas, surtout dans les villes de troisième et quatrième rangs (villes de moins de 6 millions d’habitants).

La Chine classe en effet ses villes par importance (en termes de démographie et de développement industriel). Par exemple, Shanghaï, Pékin, Canton sont les villes de premier rang, où le niveau de vie est quasiment similaire à celui observé en Europe et avec un parc automobile important. Dans les villes secondaires, l’émergence d’une classe moyenne et un taux d’automobiles par habitant encore faible vont contribuer à une hausse des ventes. Ce sont ces villes que les constructeurs allemands ciblent désormais, afin de ne pas s’y faire supplanter par les constructeurs locaux.

Cindy Lavrut