Les constructeurs allemands se servent de leurs filiales « hautes performances » pour renforcer leur compétitivité 2/2

Cette implication des sous-marques Quattro, RS, M et AMG dans la compétition sportive pousse les marques à développer des technologies de pointe dans les domaines de l’électronique embarquée, des matériaux plus légers et plus résistants et des motorisations. Ces innovations sont ensuite réutilisées dans les modèles de série.

A titre d’exemple, la filiale sportive de BMW utilise depuis plus de dix ans des pièces de carrosserie en fibre de carbone, qui sont désormais présentes sur les modèles de son autre sous-marque, BMW i, dédiée elle aux véhicules hybrides et électriques. La BMW i3 sera la première bénéficiaire de cette technologie.

AMG, fondée il y a 46 ans et devenue filiale à 100 % de Mercedes en 2005, représente de son côté seulement 2 % des ventes totales de Mercedes. Néanmoins, la filiale compte augmenter ses ventes de 50 % d’ici à 2017 (à 30 000 unités par an) et proposer une gamme de 30 modèles en 2017 (contre 22 en 2012). L’ensemble des modèles d’AMG sont des variantes des modèles de Mercedes (à l’exception des Classe B et GLK). Malgré des volumes restreints, la filiale dispose d’un centre de R&D et d’un centre de design indépendants.

De son côté, Audi ne dispose pas à proprement parler d’une véritable marque pour ses modèles à hautes performances. En effet, les dénominations RS et Quattro sont plutôt des « badges », à l’instar de GTi pour Peugeot. De ce fait, les modèles d’Audi badgés RS et Quattro ciblent principalement le marché européen et restent encore peu présents en Chine et aux Etats-Unis. Afin de gagner en visibilité sur les marchés asiatiques, Audi engage ses modèles RS et Quattro dans des compétitions en Chine, en Corée ou encore à Taiwan.

Enfin, RS, Quattro, M et AMG, du fait de leur attachement à la sportivité, proposent le plus souvent des modèles à essence affichant une forte consommation. Toutefois, les objectifs de réduction des émissions de CO2 les concernent également. AMG a ainsi lancé un modèle électrique, la SLS AMG Electric Drive. BMW M a de son côté développé un moteur diesel tri-turbo de 6 cylindres, plus sobres que les moteurs V8.

Cindy Lavrut