Les constructeurs allemands s'opposent à un durcissement des objectifs de réduction des émissions

Les constructeurs allemands s'opposent à un durcissement des objectifs de réduction des émissions de CO2, qui pourrait résulter de la mise en place d'un nouveau mode de calcul de la consommation des véhicules.

Les constructeurs craignent en effet que l'introduction de la norme WLTP (pour Worldwide Harmonized Light Duty Test Procedures), prévue en 2017, ne rendent les objectifs d'émissions plus durs à atteindre.

« Lorsque les objectifs de réduction des émissions de CO2 pour 2021 ont été définis, nous avions clairement compris qu'un éventuel changement du cycle d'essai ne conduirait pas à un durcissement de ces objectifs. Or, nous n'en sommes plus certains aujourd'hui », a ainsi reproché Dieter Zetsche, président de Daimler.

De même, Rupert Stadler, président d'Audi, a précisé que la marque travaillait à atteindre des émissions moyennes de 95 g de CO2/km, dans les conditions existantes lorsque les objectifs ont été fixés. Selon lui, modifier ces conditions serait contre-productif.

Klaus Fröhlich, responsable du développement de BMW a en outre souligné que, tant que le cycle d'essai n'était pas clairement défini, cela rendait difficile de savoir quels types de technologies seraient nécessaires pour satisfaire aux objectifs de réduction des émissions. (AUTOMOBILWOCHE 8/3/15)

Cindy Lavrut