Les constructeurs acceptent l'augmentation des primes demandée par les syndicats

Les traditionnelles négociations sociales de printemps au Japon ont démarré. Dans le secteur automobile, 9 des 10 plus gros constructeurs ont accepté "tels quels" les souhaits de leurs employés.

Les constructeurs soulignent la nette amélioration de la situation, notamment du fait de ventes solides en 2012, et la baisse du yen, qui leur permet d'encaisser des revenus plus importants sur leurs ventes à l'étranger.

Toyota, notamment, a accepté d'augmenter de 15 % environ les primes annuelles, à 2,05 millions de yens (16 450 euros) ; chez Nissan, les primes augmenteront de 2,3 %, à 2,04 millions de yens (16 370 euros), et chez Honda, elles seront portées à 2,13 millions de yens (17 090 euros). (JAPAN TODAY 14/3/13, NIKKEI.COM 13/3/13 )

Juliette Rodrigues