Les consommateurs prêts à acheter leur voiture sur la toile

D’après une étude réalisée par Capgemini, 48 % des Français seraient désormais prêts à acheter leur voiture sur internet, contre 39 % il y a un an. Cette évolution pourrait contraindre les constructeurs et concessionnaires à réagir, pour ne pas subir la concurrence de nouveaux acteurs issus de la toile. « Les ventes de voitures sur internet sont extrêmement marginales en France », tempère toutefois Olivier Lamirault, président de la branche concessionnaires du CNPA (Conseil national des professions de l’automobile). (Figaro)

Alexandra Frutos