Les commandes d’automobiles ont rechuté en décembre

Les commandes d’automobiles ont rechuté en décembre, ce qui constitue un mauvais présage pour les immatriculations des prochains mois, les consommateurs préférant différer l'achat d'un véhicule neuf dans le contexte économique incertain actuel. D’après le baromètre du CCFA (Comité des constructeurs français d'automobiles) publié le 6 janvier, les commandes de véhicules particuliers ont reculé de 5,1 % le mois dernier, alors qu'elles avaient progressé de 4,9 % en novembre. Pour les véhicules utilitaires légers, les commandes ont chuté de 9 % en décembre, après quatre mois de hausse d'affilée. En marge de la présentation de leurs derniers résultats commerciaux, Renault et Citroën ont estimé respectivement à ? 5 %/- 10 % et à ? 10 % la baisse des commandes le mois dernier. « J'ai peur qu'on conserve cet attentisme début 2015 », a indiqué Philippe Buros, directeur commercial France de Renault. « A mon avis, l'environnement restera au pire stable cette année, peut-être avec un dispositif qui serait le contraire de 2014 : un premier semestre un peu difficile et une petite poussée sur la fin de l'année », a-t-il ajouté.

Le CCFA table quant à lui sur une stagnation du marché automobile français sur l'ensemble de 2015. Celui-ci est parvenu à croître de 0,3 % en 2014, interrompant ainsi quatre années consécutives de baisse, et à augmenter de 0,5 % si l'on inclut les véhicules utilitaires, mais les ventes de voitures en France restent non loin d'un plus bas de vingt ans, et bien plus poussives que dans le reste de l'Europe. Reflet de la crise actuelle, la marque à bas coût du groupe Renault, Dacia, a réalisé une très belle performance sur le marché des voitures neuves en 2014, avec un bond de 14,1 % de ses immatriculations. Le marché des voitures d'occasion a de son côté progressé de 2,4 %, a indiqué le site spécialisé Autoscout24, soit sa meilleure année depuis 2007. (REUTERS 6/1/15)

Alexandra Frutos