Les autorités américaines ont exigé de l’équipementier ...

Les autorités américaines ont exigé de l’équipementier japonais Takata qu’il conserve les airbags collectés dans le cadre des rappels de véhicules en cours, afin qu’ils servent de pièces à conviction pour les enquêtes fédérales et procès privés menés dans cette affaire. Par ailleurs, un consortium de dix constructeurs formé pour rechercher la cause des défauts des airbags Takata a choisi Orbital ATK comme entreprise indépendante chargée de mener les tests. (Automotive News)

Juliette Rodrigues