Les autorités américaines ont sommé l’équipementier ...

Les autorités américaines ont sommé l’équipementier japonais Takata, mis en cause pour des airbags défectueux, de lancer un rappel de véhicules sur l’ensemble des Etats-Unis, sous peine d’une amende qui pourrait atteindre 35 millions de dollars. Visé par plusieurs enquêtes aux Etats-Unis, Takata s’y est jusqu'ici opposé et n’a procédé qu’à des rappels dans certaines régions (Hawaï, Floride...) humides. La NHTSA (agence américaine de la sécurité routière) donne à l’équipementier jusqu’à mardi prochain 2 décembre pour lui soumettre un rapport sur les défauts de ses airbags, qui préfigurera un rappel "sur l’ensemble du pays". Si cette échéance n’est pas respectée, Takata s’exposerait à une amende pouvant aller jusqu’à 7 000 dollars par véhicule défectueux. (AFP)

Juliette Rodrigues