Les autorités américaines ont infligé une amende de...

Les autorités américaines ont infligé une amende de 425 millions de dollars à Bridgestone pour entente sur les prix de certains composants (systèmes anti-vibratoires en caoutchouc), qu'il a vendus à des constructeurs japonais installés aux Etats-Unis et à leurs fournisseurs (notamment Toyota, Nissan, Fuji Heavy Industries, Suzuk et Isuzu).
Le manufacturier a plaidé coupable et accepté de payer l'amende. Il a également accepté de collaborer avec les autorités américaines sur des enquêtes en cours. (AFP)

Juliette Rodrigues