Les acteurs de l'industrie automobile allemande militent pour le Traité de libre-échange transatlantique

Comme indiqué dans la revue de presse du 27/1/15, plusieurs dirigeants du secteur automobile allemand se disent en faveur du traité de libre-échange transatlantique (TTIP).Le VDA (association de l'industrie automobile allemande) a organisé mercredi une conférence au cours de laquelle les dirigeants d'Audi, Daimler, BMW, Ford Allemagne, Porsche ou encore Bosch (entre autres) ont rappelé les avantages de la mise en place de ce traité de libre-échange transatlantique.Ils ont ainsi souligné que le TTIP permettrait de lever les droits de douane pour les produits exportés aux Etats-Unis. Or, Dieter Zetsche, président de Daimler, a rappelé qu'en 2014, 14 % des exportations de voitures allemandes avaient été livrées aux Etats-Unis. En outre, grâce à ce traité, les constructeurs pourraient éviter les coûts liés à l'obligation de réaliser des essais de choc à la fois en Europe et aux Etats-Unis.Au cours de la conférence organisé par le VDA, les représentants syndicaux présents ont néanmoins exprimé leurs craintes de normes environnementales et sociales (en termes de protection des salariés et des consommateurs) revues à la baisse. Ils ont tout de même indiqué être en faveur d'un abaissement des droits de douanes entre Etats-Unis et Europe. (AUTOMOBILWOCHE 28/1/15)

Cindy Lavrut