Les aciéristes cherchent à maintenir la dominance de l'acier dans la production des véhicules

Les aciéristes proposent des produits plus légers et plus durables afin de maintenir la dominance de l’acier comme matériau le plus utilisé dans la production des véhicules, face à une concurrence accrue des fabricants d’aluminium et de plastiques.

L’acier et le fer représentent actuellement environ 71 % des matériaux utilisés dans une voiture, contre 9 % pour l’aluminium et 8 % pour les plastiques (y compris la fibre de carbone), selon des estimations de Frost & Sullivan. A l’horizon 2020, la part de l’acier et du fer devrait baisser à 65 %, alors que l’aluminium monterait à 11 %, les plastiques à 9 % et les autres matériaux à 15 % (contre 12 % aujourd’hui), estime le cabinet de conseil en stratégie et innovation.

Tous les fabricants de matériaux cherchent à aider les constructeurs d’automobiles à réduire le poids de leurs véhicules pour en abaisser la consommation et, partant, les émissions de CO2. L’aluminium est plus fréquemment utilisé car il est jusqu’à 30 % plus léger que l’acier, observe Julia Mihalkina, une analyste de IHS Automotive. Elle pense toutefois que l’acier restera le matériau prédominant, en partie en raison de son coût nettement moins élevé, et que la part des aciers de nouvelle génération continuera d’augmenter. Selon Frost & Sullivan, le prix de l’acier s’élevait en 2012 à 350 dollars/tonne métrique, tandis que le prix de l’aluminium atteignait 2 400 dollars, celui du magnésium 3 400 dollars, celui de la fibre de carbone 11 000 dollars et celui du titane 12 000 dollars.

Le numéro un mondial de la sidérurgie ArcelorMittal lance de nouveaux produits pour répondre au besoin d'allègement des véhicules. Il prévoit que les constructeurs commenceront à utiliser ses aciers légers dans les portes de leurs véhicules dès l’an prochain. Greg Ludkovsky, directeur de la R&D de l’entreprise, indique que des grands constructeurs en Europe, en Amérique du Nord et en Asie se sont montrés intéressés par sa solution, qui associe des aciers à haute résistance et à très haute résistance pour ramener le poids d’une porte de voiture compacte de 18,3 kilos à 13,3 kilos. Une partie de l’allègement résulte de l’utilisation d’acier aminci pour le panneau de carrosserie extérieur.

Les fournisseurs doivent répondre à une demande croissante d’acier plus léger et à plus résistant, sans sacrifier la robustesse et la résistance aux chocs. La Mercedes Classe S et les nouvelles Peugeot 208, 2008 et 308 figurent parmi les véhicules qui utilisent de l’acier léger à hautes performances. L’utilisation d’acier innovant, d’aluminium et de matériaux composites a aidé Peugeot à réduire le poids de la nouvelle 308 de 140 kilos, a indiqué Laurent Declerck, directeur du projet de la nouvelle 308. Hyundai utilise pour sa part des aciers à très haute limite d’élasticité sur 51 % de la carrosserie de la nouvelle génération de la Genesis qu'il vient de dévoiler.

Frédérique Payneau