Les Français ont brillé au Shell Eco-Marathon

Pour fêter les 30 ans du Shell Eco-Marathon, 197 équipes issues de 26 pays se sont donné rendez-vous à Rotterdam (Pays-Bas) du 21 au 24 mai afin de battre des records en matière d'efficacité énergétique. Au final, devant près de 50 000 visiteurs, ce week-end de compétition a permis d'établir trois nouvelles bases de référence, et une grande gagnante, la France, s’est distinguée en remportant huit des quinze prix mis en jeu.

A noter la nouvelle victoire de l'équipe MicroJoule-La Joliverie et de son responsable Philippe Maindru qui, après avoir triomphé à de nombreuses reprises par le passé, a dominé la catégorie Prototype avec un véhicule qui utilisait pour la première fois du GNV (gaz naturel pour véhicule). Au final, l'équipe nantaise a établi un record équivalent à 2 551,8 km/l, ce qui lui aurait permis de rallier Moscou depuis Rotterdam.

Dans la catégorie UrbanConcept à essence, le lycée Louis-Delage de Cognac (Charente) a amélioré son record de 48,5 km en établissant la marque de référence à 517,3 km/l alors que, du côté des UrbanConcept à éthanol, l'Université technique du Danemark s'est affranchie du dernier record en réalisant l'équivalent de 665 km/l. Hors circuit, l'équipe tricolore Vector Ecoteam a reçu le prix de l'innovation technologique, alors que la Toulouse Ingénierie Multidisciplinaire (TIM) s'est vu remettre celui de la persévérance et de l'esprit d'équipe.

Rappelons que le principe du Shell Eco-Marathon consiste non pas à réaliser le maximum de kilomètres, mais à courir quelques tours de pistes en consommant le moins possible pour établir une marque équivalente au kilométrage potentiel avec un seul litre de carburant. Organisée à Rotterdam depuis 2012, l'épreuve se tiendra à Londres à compter de l'an prochain. (JOURNALAUTO.COM 29/5/15)

Alexandra Frutos