Leipzig : ville phare de l'industrie automobile allemande 2/2

La ville de Leipzig dans le Land de Saxe (Est de l’Allemagne) est également le siège de l’usine où BMW produit ses modèles de la gamme i, à savoir la citadine électrique i3 et la supersportive hybride rechargeable i8. Cette usine, ouverte depuis 2002, emploie aujourd’hui 6 000 personnes. BMW y a investi près de 2 milliards d’euros pour accueillir la production des i3 et i8. }

25 ans après la chute du Mur, Leipzig attire désormais les investisseurs, notamment par ses loyers nettement plus bas qu’à Berlin, situé à seulement 145 km. En outre, les salaires y sont moins élevés que dans les Länder de l’Ouest de l’Allemagne. Par exemple, au sein du groupe BMW, un salarié à Munich touche en moyenne 3 180 euros par mois pour un temps de travail de 35 heures par semaine, tandis qu’à Leipzig, il touche 2 800 euros par mois en moyenne pour 38 heures de travail hebdomadaires.

Ainsi, le Land de Saxe (et Leipzig en particulier) est devenu une région de l’automobile. Outre BMW et Porsche, les équipementiers Siemens et Infineon y sont également présents. Ainsi, l’ex-Allemagne de l’Est, qui n’employait que 23 320 personnes dans le domaine de l’industrie automobile en 1995, a triplé les effectifs dans ce secteur, pour atteindre 60 432 salariés l’an dernier. A titre de comparaison, les effectifs du secteur automobile en ex-Allemagne de l’Ouest n’ont augmenté que de 7 % entre 1995 et 2013, pour atteindre 712 305 employés.

Le développement de l’industrie automobile a donc permis la création de nouveaux emplois à Leipzig et la ville connaît désormais une certaine prospérité économique. Ainsi, la population de la ville a pour la première fois dépassé les niveaux enregistrés avant la réunification, tandis que le taux de chômage est repassé sous la barre des 10 % pour la première fois de puis 1990.

Cindy Lavrut