Le village olympique de Tokyo en 2020 sera "une vitrine techno-écologique"

Tokyo veut faire du village des jeux Olympiques de 2020 une vitrine techno-écologique. "Les objectifs politiques de la ville intègrent la promotion de l'énergie intelligente et le village des athlètes devrait en ce sens être une cité modèle", indiquent les autorités japonaises.

Pour devenir un exemple "d'expansion durable de l'activité économique", la ville compte notamment utiliser de l'hydrogène en tant que ressource énergétique. Le village des athlètes hébergera environ 17 000 personnes pendant les jeux d'été dans la capitale tokyoïte, qui avait déjà accueilli cet événement sportif en 1964 et avait alors montré toutes les prouesses technologiques dont le pays était capable.

C'est cette ambition que la ville voudrait réitérer. Dans cette perspective, le village des athlètes sera une "ville à hydrogène où l'électricité et l'eau chaude seront générées à partir de cette ressource grâce à des piles à combustible". La ville va faire construire des stations à hydrogène et des canalisations qui permettront d'acheminer cette énergie vers les installations sportives, les restaurants, etc. Les autobus transportant les athlètes fonctionneront également à l'hydrogène.

Le contrat pour la planification du village sera attribué à une entreprise privée à la fin du mois de mars. "La construction d'une société basée sur l'hydrogène est un objectif important pour le Japon, pauvre en ressources naturelles", a commenté Takeo Kikkawa, professeur à l'Université Hitotsubashi de Tokyo. "Les Jeux Olympiques de Tokyo représentent une grande chance, car le village des athlètes sera construit à partir de zéro, et peut constituer une expérience à grande échelle idéale", a-t-il souligné. (AFP 5/1/15)

Juliette Rodrigues