Le traité de libre-échange Europe/Japon est très controversé

L’Union européenne et le Japon ont appelé la semaine dernière à accélérer les négociations sur un ambitieux accord de libre-échange, à signer, si possible, "d’ici à fin 2015", selon le Premier ministre japonais Shinzo Abe. L’Union européenne doit décider d’ici à la fin mai si elle poursuit, ou suspend, les discussions, sur la base d’un rapport de la Commission qui doit déterminer si le Japon a fait assez de progrès concernant notamment les barrières non tarifaires qui verrouillent de nombreux secteurs au Japon, dont celui de l’automobile.

Les constructeurs européens se montrent très réticents, et réclament en particulier l’alignement du Japon sur les spécifications techniques internationales, la fin progressive d’une fiscalité spécifique et très favorable aux mini-véhicules, ainsi qu’une modification des règles rendant aujourd’hui très difficile l’implantation de concessionnaires. (TRIBUNE, AUTOMOTIVE NEWS EUROPE 13/5/14)

Juliette Rodrigues