Le sport automobile en Chine

Les sports automobiles étaient quasiment absents de Chine jusqu'il y a 30 ans. Désormais, ils connaissent un succès lié notamment à l'émergence d'une vaste classe moyenne, disposant de plus de temps libre et de plus de moyens pour ses loisirs. L'exemple le plus parlant de cet engouement naissant est l'ambitieux rallye-raid Silk Way (ex-Route de la soie), une course disputée entre Russie et Chine.En effet, depuis 2016, la Chine co-organise avec la Russie le Silk Way Rally, une course qui relie actuellement Moscou et l'ancienne capitale impériale Xi'an (nord). cela représente un parcours de plus de 10 000 kilomètres. Avec ce rallye, Chine et Russie entendent s'imposer comme les organisateurs d'un des principaux rendez-vous annuels du sport automobile, aux côtés du Dakar.En Chine, la fédération des sports automobiles n'a été fondée qu'en 1993 et la première diffusion télévisée d'une compétition ne date que de 2004. Malgré ce démarrage laborieux, la Chine mise désormais sur le sport automobile. Ainsi, actuellement, des centaines d'épreuves sont disputées chaque année (rallyes, championnat de tourisme, motocross...). Un Grand Prix de Formule 1 se déroule même chaque année à Shanghai depuis 2004. C'est en outre à Pékin que le premier Grand Prix de Formule E a été organisé en 2014. Quelque 75 000 spectateurs avaient alors suivi le Grand Prix, sur un parcours près du Nid d'oiseau, le stade des JO 2008.La croissance du marché automobile chinois, alors que les voitures particulières étaient encore rares il y a environ 30 ans, familiarise les consommateurs et spectateurs au plaisir de la conduite, ce qui contribue à un essor des sports mécaniques. La popularité du sport automobile doit également beaucoup aux exploits au volant de l'écrivain, blogueur et réalisateur Han Han, 34 ans, icône branchée des jeunes urbains et champion national de rallye en 2012.De plus, le gouvernement chinois a appelé en 2016 à « perfectionner sans relâche l'organisation des sports mécaniques ». Il encourage ainsi la création de nouveaux circuits et de bivouacs, notamment pour mieux accueillir les jeunes et les familles, ainsi que la tenue de rallyes, de raids et de « compétitions de masse ».De ce fait, les sports mécaniques ont un potentiel de développement énorme en Chine, d'autant qu'une nouvelle génération de coureurs automobiles fait son entrée dans la course.

Cindy Lavrut