Le secrétaire d'Etat au Budget reconnaît étudier une augmentation de deux centimes/litre du prix du gazole

L'augmentation de deux centimes par litre du prix du gazole, évoquée avec insistance par la presse, est bien l'une des hypothèses envisagées pour financer les infrastructures de transports, a confirmé aujourd’hui le secrétaire d'Etat au Budget Christian Eckert. « On ne peut pas réclamer de nouvelles autoroutes, de nouvelles infrastructures ferroviaires, sans que nous trouvions en face des nouveaux financements et, parmi les financements, [...] une des hypothèses est effectivement une augmentation de deux centimes par litre du gazole », a-t-il déclaré sur Sud Radio.

Cette mesure pourrait combler le manque à gagner découlant de la réforme de l'écotaxe, qui doit être remplacée par un péage de transit poids lourds. « Il y a eu une modification de l'écotaxe que nous avons transformé en une contribution d'un péage de transit des poids lourds. Le produit de cette contribution est assez largement inférieur à ce qui était prévu. Donc, il faudra trouver des ressources pour l'investissement dans les transports publics, notamment dans les routes, mais pas seulement », a souligné M. Eckert. (AFP 26/9/14)

Alexandra Frutos