Le repreneur de Cenntro Motors s'est retiré du projet industriel

Le repreneur de Cenntro Motors France, l'homme d'affaires sino-américain Peter Wang, s’est « retiré du projet industriel », a annoncé le 20 octobre l'administrateur judiciaire, qui va demander la liquidation judiciaire de l'entreprise, sauf arrivée d'un repreneur de dernière minute. « M. Peter Wang a indiqué qu'il se retirait du projet dans lequel il s'était engagé le 18 juin 2014 », a déclaré Me Robert Meynet lors d'une réunion extraordinaire du Comité d'entreprise au siège de l'entreprise, à Lyon.

En l'absence de repreneurs potentiels, qui ont jusqu'au 28 octobre à midi pour se manifester, « Cenntro Motors France est donc susceptible d'être déclaré en situation de liquidation judiciaire ». Le plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) homologué par la Direction régionale du Travail (Dirrecte) se retrouverait « de facto caduc », a ajouté M. Meynet.

En juin 2014, Cenntro Motors Group Limited avait repris - avec l'aide de l'Etat - cette ancienne usine de lave-linge FagorBrandt, reconvertie dans les véhicules électriques. Mais la production n'avait jamais commencé.

Selon l'administrateur judiciaire, M. Wang explique sa décision par le fait qu'il a investi en vain « plus de 10 millions d'euros » depuis la reprise de l'entreprise, essentiellement pour payer les salaires des 383 employés du site. La menace planait depuis plusieurs jours, M. Wang n'ayant pas versé le million d'euros nécessaire au financement du PSE, afin de permettre la poursuite de l'activité et le lancement de la production, selon les syndicats. (AFP 20/10/15)

Alexandra Frutos