Le projet de la Compagnie du Rhône dans les V.E. reconnu de "dimension nationale"

Le projet de "corridor électrique" de la Compagnie nationale du Rhône (CNR), qui prévoit d'installer 52 bornes de recharge pour véhicules électriques en Vallée du Rhône d'ici à 2016, a été reconnu de "dimension nationale" par l'Etat.

Une quinzaine de stations seront mises en service cette année et le reste déployé en 2016, pour former un réseau de bornes de recharge distantes de moins de 30 km et à charge rapide, pour l'essentiel d'entre elles, a précisé la CNR dans un communiqué.

Le ministère de l'Ecologie et de l'Energie et celui de l'Economie ont déclaré ce projet de "dimension nationale" dans un arrêté daté du 23 février et publié dimanche au Journal Officiel. Cela signifie que la CNR, dont GDF Suez est l'actionnaire de référence (avec 49,97 %), sera exemptée de redevance d'occupation du domaine public pour son projet représentant un investissement de 3 millions d'euros.

Les stations de recharge installées par la CNR en Rhône Alpes, Languedoc-Roussillon et PACA, seront alimentées par de l'électricité garantie verte, via la production issue de ses centrales hydroélectriques sur le Rhône. Le prix forfaitaire de la recharge s'élèvera à 5 euros. Au total, la société indique qu'elle "consacre 10 millions d'euros sur 5 ans au développement de la mobilité électrique en vallée du Rhône". (AFP 2/3/15)

Juliette Rodrigues