Le projet FORCE vise à créer une filière fibre de carbone à coût maîtrisé

En concertation avec la PFA (Plateforme de la Filière Automobile) et l’UIC (Union des Industries Chimiques), un groupe d’industriels constitué de Faurecia, PSA Peugeot Citroën, Renault, Plastic Omnium, Arkema, Chomarat, Kermel, Mersen, Rhovyl et Total ont mis en place le projet FORCE (Fibre optimisée et réaliste de carbone Economique), qui vise à produire une fibre de carbone à moins de 8 euros par kg avec des performances adaptées aux applications envisagées.

Le projet FORCE, dont le pilotage a été confié à l’Institut de Recherche Technologique Jules Verne (IRT JV), bénéficie également du concours de la plateforme technologique composites de la Région Aquitaine CANOE. Il s’articulera en trois phases coordonnées par l’IRT JV. La phase 1, d’étude et d’exploration, en cours de lancement, a pour objectif d’établir la feuille de route du projet, de consolider l’état de l’art et d’identifier les scénarios technico-économiques les plus favorables. Elle permettra de valider le contenu du projet et de déclencher la phase 2 qui sera dédiée à la validation de ces scénarios sur des lignes laboratoires. La phase de validation industrielle, ou phase 3, visera quant à elle à mettre en place des lignes préindustrielles. A terme, l’objectif est de préparer la prochaine génération de fibre de carbone et de donner naissance à une filière française de production de fibres de carbone économiques.

Si l’industrie automobile est un des premiers marchés cibles en termes de volumes, les retombées de ces recherches sont transposables à bien d’autres secteurs industriels, tels que l’aéronautique, l’énergie, la défense, les sports et loisirs, ou encore le génie civil. (COMMUNIQUE DE PRESSE PFA - IRT JV ? UIC 13/10/14)

Alexandra Frutos