Le programme « EV Beijing Partnership » vise à encourager l'usage particulier des véhicules électriques à Pékin

Actuellement, en Chine, la plupart des véhicules immatriculés sont utilisés dans les transports publics ou dans des flottes gouvernementales. Sur l’ensemble du territoire chinois, le parc de véhicules électriques s’établissait au 1er avril à 39 800 unités, dont 80 % sont utilisés pour les transports en commun. A Pékin, le parc de véhicules électriques s’établit actuellement à 5 988 unités. Le pays veut donc encourager un usage privé des modèles électriques.

La Commission des Sciences et des Technologies de Pékin a ainsi lancé le programme « EV Beijing Partnership ». L’une des initiatives de ce programme consiste à mettre en place une agence de location proposant uniquement des véhicules électriques.

Installée à proximité de l’université de Tsinghua, cette agence de location met à disposition 16 voitures électriques fournies par BAIC, à 49 yuans pour 2 heures, 99 yuans pour la journée ou encore 1 999 yuans (environ 255 euros) par mois. L’agence est également équipée de stations de recharge.

La réponse ne s’est pas faite attendre, sur les 16 véhicules disponibles, 15 ont été loués pour plusieurs mois et 2 000 personnes se sont inscrites auprès de l’agence et attendent désormais de pouvoir bénéficier de ce service de location.

A terme, le programme « EV Beijing Partnership » compte multiplier les agences de location et espère mettre à disposition un total de 500 véhicules électriques d’ici à la fin de l’année.

Le but de ce programme n’est pas seulement de louer des véhicules électriques, mais également d’offrir aux clients l’opportunité d’essayer ces modèles, afin de les encourager à opter pour ce type de véhicules.

En outre, la Commission des Sciences et des Technologies de Pékin utilise la liste des personnes inscrites auprès de l’agence de location pour sélectionner 500 automobilistes qui deviendront les premiers acheteurs particuliers de véhicules 100 % électriques à Pékin. Les 500 personnes choisies bénéficieront d’une prime de 140 000 yuans (17 840 euros), dont 60 000 yuans alloués par le gouvernement central, 60 000 yuans par le gouvernement municipal de Pékin et 20 000 yuans par BAIC. L’E150 électrique de BAIC leur reviendra ainsi à 109 800 yuans (13 990 euros).

Sur l’ensemble du pays, d’autres entreprises, notamment 1hai, le premier loueur de Shanghai, proposent des services de location de véhicules électriques similaires à celui mis en place dans le cadre du programme « EV Beijing Partnership ». Hangzhou (province du Zhejiang) et Hefei (province de l’Anhui) disposent également de services de location similaires. En effet, si l’achat d’un véhicule électrique entraîne un surcoût par rapport à un véhicule traditionnel (notamment en raison du coût de la batterie), ce surcoût est gommé en cas d’une location. Ainsi, l’usage des véhicules électriques à titre privé commence à se généraliser dans l’ensemble du pays.

Cindy Lavrut