Le président du comité d'entreprise de Daimler appelle à la révision d'une législation sur l'emploi des femmes

Le président du comité d'entreprise de Daimler, Michael Brecht, appelle à la révision d'une législation sur l'emploi des femmes. Cette législation fixe un quota de 30 % de femmes au sein des conseils de surveillance des entreprises en Allemagne d'ici à 2016.

Selon M. Brecht, la mise en place de tels quotas porterait atteinte à la cogestion d'entreprise. En effet, parmi les membres du conseil de surveillance, se trouvent des représentants du comité d'entreprise, choisis par les salariés. Selon M. Brecht, ce choix serait biaisé si un quota est imposé.

Le président du comité d'entreprise de Daimler a donc adressé une lettre au vice-chancelier Sigmar Gabriel, afin d'obtenir un remaniement de cette législation.

Par ailleurs, M. Brecht a signalé que Daimler affichait déjà un taux de féminisation de 20 % au sein de son conseil de surveillance. (AUTOMOBILWOCHE, HANDELSBLATT, FRANKFURTER ALLGEMEINE ZEITUNG 23/10/14)

Cindy Lavrut