Le président d'AvtoVAZ estime que la faiblesse du rouble est un avantage pour le groupe

Bo Andersson, président d'AvtoVAZ, a indiqué que la faiblesse du rouble était "un avantage certain pour les constructeurs qui réalisaient leurs achats localement". "Pour produire nos Lada, nos coûts sont à 81 % exprimés en roubles, ce qui est un énorme avantage pour nous", a-t-il expliqué.

M. Andersson a par ailleurs souligné qu'il était pour l'adoption de la norme Euro V en Russie. "La plupart de mes collègues sont contre, mais je vote pour. Bien sûr, ce sera plus coûteux, mais le reste du monde a adopté Euro VI, il faut que nous nous rapprochions le plus vite possible des standards mondiaux", a-t-il ajouté. (JUST-AUTO.COM 21/6/15)

Juliette Rodrigues