Le point sur le plan social de Delphi en France

La semaine dernière, Delphi annonçait les termes de son plan social, qui prévoyait la suppression de 150 emplois en 2014, concentrés sur les usines d'injection diesel de Blois et de Périgny, près de La Rochelle. La direction justifiait alors sa décision par une « sixième année consécutive de baisse des commandes des constructeurs français et européens ».

L’équipementier américain vient de confirmer que, finalement, ce ne sont pas 150, mais plus de 200 emplois qui sont menacés, toujours avec la même raison invoquée. En conséquence, 136 postes disparaîtraient à Blois et 66 à Périgny. (JOURNALAUTO.COM 29/1/14)

Alexandra Frutos