Le point sur la nouvelle organisation de la production de la division Mercedes-Benz Cars

Markus Schäfer, membre du directoire de Daimler en charge de la division Mercedes-Benz Cars, de la production et de l'approvisionnement, a annoncé une réorganisation des processus de production de la division Mercedes-Benz Cars. Les 13 sites de production de Mercedes dans le monde (assemblage de voitures particulières et fabrication de moteurs/transmissions) ne seront donc plus gérés de manière individuelle, mais par type de produits. Ces 13 sites se situent à Affalterbach (AMG), Berlin, Brême, Hambourg, Kölleda (moteurs), Rastatt, Sindelfingen et Stuttgart-Untertürkheim (pour les sites allemands), ainsi qu'à Pékin (coentreprise avec BAIC), East London (Afrique du Sud), Hambach (Smart), Kesckemèt (Hongrie) et Tuscaloosa (Etats-Unis).Ainsi, la production sera divisée en 5 différentes plateformes : la plateforme MFA pour l'architecture à traction (qui regroupe l'ensemble de la gamme compacte du constructeur), la plateforme MRA pour l'architecture à propulsion, la plateforme MHA pour les véhicules de loisir, la plateforme MSA pour les voitures sportives et la plateforme MPA pour les composants (moteurs et transmissions). Les activités de production de la plateforme MRA (qui produira les Classe E, Classe C et Classe S) seront dirigées par Andreas Kellerman. Les activités de production de la plateforme MFA (Classe A, Classe B, CLA, GLA et CLA Shooting Brake) sera dirigée par Michael Göbel. La production des plateformes PHA (Classe M, Classe R, Classe G et Classe GL) et MSA (SL et SLK) sera chapeautée par Jason Hoff. Enfin, la production de composants de transmission sera gérée par Peter Schabert.Cette réorganisation permettra de produire plusieurs variations et plusieurs générations d'un même modèle sur une même chaîne de production, ce qui limitera les coûts d'investissements et les coûts fixes. Cela permettra également d'augmenter la flexibilité des sites de production.Dans le cadre de cette nouvelle stratégie de production, Mercedes va lancer cette année la production de 18 versions restylées de modèles produits dans 8 de ses sites. De plus, d'ici à 2020, la marque va introduire 12 modèles qui n'ont pas de prédécesseur. De plus, Daimler compte investir sur l'ensemble de cette année 3 milliards d’euros dans ses usines allemandes, afin de les moderniser et d'en accroître les capacités de production. Plus d'un milliard d'euros sera consacré uniquement à l'usine de Sindelfingen (cf. revue de presse du 13/6/14). Un milliard d'euros sera également investi sur le site d'Untertürkheim et 750 millions d'euros seront alloués au site de Brême. L'usine de Rastatt bénéficiera également d'un investissement afin de lancer la production en série de la Classe B 100 % électrique.Daimler emploie près de 77 000 salariés dans le domaine de la production dans l'ensemble de ses sites d'assemblage dans le monde. En 2013, le groupe a produit plus de 1,6 million de véhicules.

Cindy Lavrut