Le point sur l'industrie automobile en Roumanie (2/2)

L’industrie automobile roumaine affiche des résultats robustes, grâce notamment au succès des différents modèles d’Automobile Dacia. Selon l'Organisation internationale des constructeurs d'automobiles (OICA), 337 765 véhicules - dont 11 209 utilitaires - ont été produits en Roumanie en 2012 (+ 0,8 %). Sur les six premiers mois de cette année, la production a fait un bond de 36,6 %, à 224 759 unités (dont 14 utilitaires).

En 1999, Renault a racheté 51 % du capital de Dacia, qui est devenu une marque du groupe. Il a investi environ 1,8 milliard d’euros dans le pays, où il emploie quelque 18 000 personnes et poursuit ses investissements à raison de 150-250 millions d’euros par an. Outre la modernisation de l’outil industriel de Dacia et le lancement d’une gamme de véhicules à bas coûts, Renault a établi un centre d’ingénierie rattaché au Technocentre. En 2012, les activités du groupe en Roumanie ont généré un chiffre d’affaires de 3,93 milliards d’euros (dont 73 % provenant de Dacia), représentant environ 3 % du PIB et le plaçant au rang de deuxième entreprise du pays derrière OMV Petrom. Avec 92 % de sa production exportée, Dacia-Renault est en outre le premier exportateur roumain.

Ford a pour sa part débuté son activité de production à Craiova en septembre 2009. Il a investi environ 800 millions de dollars sur le site, qui fabrique le B-Max ainsi que des moteurs de 1 l et 1,5 l. Ford emploie 4 000 personnes directement dans le pays et travaille avec 42 sous-traitants regroupés sur le site de l’usine et aux alentours de Craiova.

L’implantation du groupe Renault en Roumanie a entraîné celle de nombreux équipementiers, notamment français et allemands. Plusieurs fournisseurs, parmi lesquels Star Transmission (Daimler), Continental, Pirelli, Bosch et Autoliv, ont annoncé d’importants investissements dans le pays à court terme, avec à la clef la création de milliers d’emplois.

On notera que l’industrie du caoutchouc est bien représentée en Roumanie avec la présence de Michelin, Pirelli et Continental. Le manufacturier français a débuté son activité de production dans le pays en 2001 et y emploie 3 000 personnes. Continental compte pour sa part une dizaine de centres de production en Roumanie, où il emploie 10 500 salariés. Pirelli à quant à lui inauguré une usine de fabrication de pneumatiques à Slatina en 2005.

Frédérique Payneau