Le point sur Great Wall 2/2

En mars 1996, Great Wall lança le pick-up Deer, équipé d’une motorisation et d’une transmission fournies par des équipementiers chinois, ce qui a permis au constructeur de plafonner son prix à 60-70 000 yuans, alors que ses concurrents étaient commercialisés autour de 100 000 yuans.

Le Deer, fabriqué en 7 différentes variantes, fut alors vendu en dehors de Pékin (contrairement à la CC1020), en ciblant principalement les grandes métropoles côtières, où se développait l’industrie chinoise.

Entre mars 1996 et 1997, 1 700 unités du Deer furent écoulés, et en octobre 1997, le premier exemplaire du modèle fut exporté vers le Moyen-Orient. Great Wall fut ainsi le premier constructeur chinois à vendre ses véhicules en dehors de la Chine. (Actuellement, Great Wall exporte ses véhicules sur tous les continents, à l’exception de l’Amérique du Nord).

En 1998, plus de 7 000 exemplaires du pick-up Deer avaient été écoulés, faisant du modèle le pick-up le plus vendu en Chine à l’époque.

La même année, l’organisation de Great Wall changea. Le gouvernement local de Nanxiang obtint 65 % des parts et M. Wei, 25 %. Les 10 % restants furent répartis parmi les salariés. Le constructeur prit le nom de Great Wall Automobile Limited ; il détenait alors un capital de 390 millions de yuans.

En mai 1999, Great Wall tenta ? en vain ? d’acquérir un constructeur de Baoding, Tian Ye Auto (qui fut finalement racheté par Huachen pour devenir Brilliance). Suite à cette acquisition ratée, le gouvernement local de Nanxiang céda 21 % de ses parts à M. Wei, qui devint donc l’actionnaire principal de Great Wall (avec une participation de 46 %). Great Wall devint de fait une entreprise privée.

Au cours de l’année 1999, le 10 000ème exemplaire du Deer fut produit.

En 2000, M. Wei fonda l’entreprise Great Wall Internal Combustion Company, dont il détenait 51 % des parts. Cette société acquit des technologies allemandes, américaines et japonaises, afin de développer des moteurs pour Great Wall. En outre, Great Wall noua un partenariat avec l’ancien groupe familial de son père et de son oncle, Tai Hang Group, afin de dispose d’une chaîne d’approvisionnement en moteurs, carrosseries, suspensions, intérieurs et systèmes de climatisation. Il en résultat une coentreprise détenue à 51 % par Great Wall et à 49 % par Tai Hang. Cette société conjointe fournissait en premier lieu Great Wall et pouvait le cas échéant vendre l’excédent de production à la concurrence.

En 2001, Great Wall changea à nouveau de nom, pour devenir Great Wall Motor Company Limited (son nom actuel). La même année, le constructeur lança le nouveau pick-up Sailer. En 2003, Great Wall fit son entrée à la Bourse de Hong Kong. 2005 fut l’année du lancement de sa gamme de véhicule de loisir Haval. Le premier modèle lancé fut le H3, suivi en 2009 par le H5.

En 2006, Great Wall commercialisa pour la première fois des véhicules en Europe de l’Est, tandis qu’il exporta ses modèles vers l’Australie à partir de 2009.

En 2011, Great ouvrit une usine en Bulgarie, où il assemble des véhicules à partir de collections importées de Chine.

Avec ces avancées vers les marchés internationaux et le succès de sa gamme Haval, Great Wall est aujourd’hui le premier constructeur de véhicules de loisir de Chine.

Cindy Lavrut