Le point sur Great Wall 1/2

Great Wall a été fondé il y a plus de 30 ans par la famille Wei, dans la ville de Baoding. En 1989, le père de cette famille observa que le marché des équipements automobiles avait du potentiel, il acheta donc une voiture importée et la dépouilla pour étudier ses composants et principalement le système de suspensions. Il fonda alors l’entreprise « Baoding Tai Hang Dong Wei Automotive Suspension Systems », une filiale du groupe familial « Tai Hang Group » (spécialisé dans la plomberie et les tapis). A la mort de M. Wei Senior, un nouveau dirigeant mena le groupe familial à la faillite, laissant 2 millions de yuans de dettes.

Suite à cette faillite, Wei Jian Jun, le fils, acquière une autre filiale du groupe familial, fondée ? elle ? par son oncle. Cette filiale s’appelle Great Wall. Séparant cette filiale du groupe familial, Wei Jian Jun devient président directeur général le 1er juillet 1990. A cette date, Great Wall emploie 60 personnes et dispose de 3 millions de yuans d’actifs. M. Wei voulut alors faire de Great Wall un constructeur automobile. Il passa donc beaucoup de temps avec des ingénieurs et des techniciens, afin d’étudier les automobiles des constructeurs étrangers.

En premier lieu, Great Wall modifiait des véhicules, pour en faire des camions réfrigérés ou destinés à transporter des produits dangereux. Puis en 1993, M. Wei fabriqua sa première berline, la CC1020. Elle était vendue uniquement à Pékin, où elle rencontra un certain succès.

Début 1994, le gouvernement chinois introduisit de nouvelles réglementations sur l’industrie automobile. Great Wall, faute de licence, devint donc illégal du jour au lendemain. M. Wei partit donc en Thaïlande, où il observa la forte demande pour les pick-ups. Estimant que la Thaïlande et la Chine avaient des similitudes d’un point de vue culturel, il anticipa la hausse de la demande pour ce type de véhicules en Chine.

En outre, dans les années 1990, la possession d’une automobile était très limitée pour les particuliers et les immatriculations étaient principalement réalisées par des flottes, qui cherchaient surtout des véhicules utilitaires, ce qui augmentait encore la demande pour les pick-ups.

A son retour en Chine, M. Wei se lança donc immédiatement sur le segment des pick-ups et des fourgons. Il s’inspira principalement du Toyota Hilux.

Fin 1994, Great Wall obtint donc une homologation de la part du gouvernement chinois, pour une durée de 5 ans. Il prit alors le nom officiel de Great Wall Group Limited Company.

Cindy Lavrut