Le plan du Groupe PSA dans les voitures autonomes

Le Groupe PSA indique qu’il s’est engagé à développer la conduite autonome de niveau 3, qui permet de conduite « sans les mains » mais qui nécessite que le conducteur soit prêt à reprendre le contrôle du véhicule à tout moment, même si certains constructeurs tels que Ford et Volvo ont choisi de passer directement aux niveaux 4 et 5, qui octroient une totale autonomie à la voiture. Le groupe français a testé une voiture autonome dans différentes conditions pour voir si le conducteur est capable de reprendre le contrôle, même lorsqu’il a bougé le siège, et les résultats sont satisfaisants, explique Cédric Vivien, directeur de l’innovation pour les voitures connectées et autonomes chez PSA.

Les dispositifs d’aide à la conduite de niveau 1 sont déjà disponibles sur des modèles tels que les Peugeot 208, 308, 2008 et 3008. Le niveau 2 sera proposé après 2018, en premier lieu sur le DS 7 Crossback, puis sur les modèles DS et ceux de Peugeot et Citroën. Les niveau 4 et 5 feront son apparition après 2025. Le Groupe PSA souligne qu’il est encore en train d’évaluer l’opportunité d’équiper des véhicules Opel-Vauxhall de dispositifs de conduite autonome. Il teste une flotte de 20 prototypes autonomes, qui ont déjà parcouru 125 000 km sur les routes européennes, avec des conducteurs experts et, depuis peu, non experts, aux manettes. (AUTOMOTIVE NEWS EUROPE 28/6/17)

Alexandra Frutos