Le nouveau Renault Koleos a reçu un très bon accueil

Lancé officiellement le week-end du 10-11 juin, le nouveau Koleos a reçu un très bon accueil, indique Philippe Buros, directeur du commerce France de Renault. « La bonne nouvelle, c’est le Koleos qui a fait un très bon mois en commandes avec un mix élevé. Le véhicule est bien placé, son look marque une vraie rupture avec le modèle précédent et cela plait aux clients », se félicite-t-il, ajoutant que les premières commandes sont 1,5 fois supérieures au plan de marche.

Pour le moment, les immatriculations du Koleos sont essentiellement les véhicules de démonstration du réseau avec 410 VD Garages sur un total de 758 immatriculations (dont 254 à particuliers). La marque a atteint au premier semestre une part de marché VP de 20,33 %, en léger recul par rapport à l’année précédente (0,5 point de moins). Ses immatriculations sont restées stables (230 766 unités, + 0,4 %), avec dans le détail des canaux de vente des entreprises en hausse (+ 5 % sur le semestre, avec 60 383 immatriculations), et des particuliers en recul (- 4,4 % avec 90 662 immatriculations). Sur l’ensemble du premier semestre, la marque Renault a par ailleurs enregistré une baisse de ses livraisons aux loueurs de courte durée (- 1,2 %, avec 37 536 immatriculations).

A cela s'ajoutent les volumes de Dacia, qui affiche toujours une performance exceptionnelle. « Nous avions déjà battu un record de ventes l’an dernier et nous faisons cette année un nouveau record », souligne M. Buros. La marque est à 5,67 % de part de marché (avec 64 327 immatriculations), ce qui la place au 5ème rang du marché français. Elle est même, devant Citroën, au troisième rang sur le segment des particuliers sur l'ensemble du premier semestre (54 059 immatriculations pour Dacia contre 53 833 pour Citroën) grâce à sa performance de juin.

Au total, le groupe Renault réalise une part de marché de 26 % en VP et pratiquement 27 % en VP et VUL (26,96 %), légèrement inférieure à la situation du premier semestre de 2016 (0,5 point de moins). eNous serions contents de nous stabiliser autour de 27 % », explique M. Buros.

Sur l’ensemble du premier semestre, Renault conserve la tête du hit-parade des ventes France avec la Clio (5,67 % de part de marché). Le Captur est en 5ème position (derrière le 2008), avec 3,3 % de part de marché. « Nous avons un peu souffert de la transition entre la phase 1 et la phase 2 de Captur », reconnaît le dirigeant. Sur le mois de juin cependant, le Captur phase 2 a nettement repris l’avantage sur le 2008 (avec 4,05 % de part de marché, contre 3,07 % pour le 2008).
En revanche, le Kadjar s’incline face au succès du 3008 avec des volumes en baisse de 21 % sur le premier semestre et une part de marché à 1,54 %, soit la moitié de la performance du 3008 (3,28 %).

Au second semestre, même si l’essentiel de la gamme a été renouvelée, Renault commercialisera à la rentrée l'Alaskan, un pick-up de 1 tonne. Le groupe lancera également la marque Alpine, ce qui « sera bon pour l’image », souligne M. Buros. A cela s’ajoutera en toute fin d’année le lancement du nouveau Duster. (AUTOACTU.COM 4/7/17)

Alexandra Frutos