Le nouveau Cherokee, un modèle crucial pour les ambitions de Jeep à l'international

Pour Mike Manley, directeur de la marque Jeep et des activités de Chrysler à l’international, le nouveau Jeep Cherokee est un tout-terrain de loisir mondial qui est essentiel pour ancrer la marque Jeep sur des marchés où elle a aujourd’hui une faible présence. Le véhicule doit également contribuer à propulser les ventes de Jeep dans le monde au-delà de 800 000 unités en 2014 - un objectif qui avait été fixé par Sergio Marchionne, président de Chrysler et administrateur délégué de Fiat, il y a quatre ans, lors du rapprochement entre le constructeur américain et le constructeur italien.

Le Cherokee est le premier nouveau modèle Jeep depuis le Grand Cherokee introduit en 2010. Chrysler compte en fabriquer jusqu'à 280 000 exemplaires par an et vendre le véhicule sur 150 marchés. Le Cherokee remplace la Liberty dont la fabrication a cessé en août 2012. Il a été mis en fabrication aux Etats-Unis le 24 juin, avec un mois de retard, et son lancement, initialement prévu en août, a été repoussé à deux reprises, les milliers d’exemplaires déjà produits n’ayant toujours pas été livrés aux concessionnaires américains. Le constructeur a rencontré des difficultés liées à l’utilisation de nouveaux éléments de propulsion et de transmission, qui n’avaient jamais jusqu'ici été réunis sur un même véhicule. Le Cherokee est le premier véhicule à recevoir une boîte de vitesses automatique à neuf rapports, et cette transmission (développée conjointement par Chrysler et l’équipementier allemand ZF) est de surcroît couplée à deux nouveaux moteurs et à trois systèmes 4x4 complexes, a expliqué le constructeur. Le tout-terrain est également le premier modèle Jeep basé sur une plateforme Fiat.

Le Cherokee s’inscrit par ailleurs dans un élargissement de la gamme de Jeep, grâce auquel M. Manley espère vendre à l’avenir plus d’un million de véhicules annuellement. La marque introduira l’an prochain un nouveau petit tout-terrain, qui sera fabriqué en Italie et qui devrait séduire davantage d’acheteurs hors des Etats-Unis. M. Manley a également pour projet de relancer le Grand Wagoneer, qui a été introduit en 1962 et retiré de la fabrication en 1991.

Les ventes mondiales de la marque Jeep ont fait un bond substantiel ces dernières années, passant de 300 000 unités en 2009 à 701 626 unités l’an dernier. Chrysler et Fiat veulent poursuivre dans cette voie en renforçant aussi la présence industrielle de la marque. Jeep est sur le point de conclure un accord final pour assembler ses véhicules en Chine. Il réfléchit également à une implantation au Brésil. « Le Cherokee va nous aider, mais il faudra que nous produisions à l’avenir en Chine, au Brésil et en Russie », indique M. Manley.

Frédérique Payneau