Le ministre de l'Intérieur exclut l'obligation de s'équiper de chaînes par grand froid

Quelque 15 000 personnes sont restées bloquées le dimanche 28 décembre dans les embouteillages sur les routes enneigées des stations de sports d'hiver. Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, a estimé qu'il fallait "inciter les automobilistes à s'équiper" en cas de grand froid, mais a exclu de rendre obligatoire la généralisation des équipements d'hiver.

Le ministre va demander de "mobiliser une inspection générale conjointe", à ce sujet, aux ministères des Transports et de l'Intérieur, a-t-il expliqué, "pour voir s'il y a des éléments dans la réglementation existante qui peuvent être modifiés" ou "adaptés". Il n'y aura rien d'obligatoire, a-t-il insisté.

"Beaucoup d'automobilistes ont pris la route pour se rendre à la montagne en période hivernale (...) sans prendre aucune précaution" d'équipements adéquats. "Il serait raisonnable de regarder les conditions dans lesquelles on peut, de façon préventive, (les) inciter à mieux s'équiper", a-t-il ajouté.

Par ailleurs, le président du Conseil national de la montagne et du Comité du massif des Alpes et député PRG des Hautes-Alpes, Joël Giraud, veut rendre obligatoires les chaînes ou pneus neige en montagne. Il a annoncé qu'il allait déposer une proposition de loi en s'inspirant de la règlementation existant en Italie "où régions et provinces autonomes ont la possibilité d'obliger du 15 novembre au 31 mars les automobilistes à être munis soit de pneus neige, même par temps beau et sec, soit de chaînes dans le coffre. A défaut de quoi ils encourent une amende de 90 euros".

Il cite également en exemple l'Allemagne, l'Autriche, le Luxembourg les pays baltes ou nord européens où les "équipements spéciaux sont obligatoires si les conditions météorologiques l'exigent sinon gare à l'amende ou même à la confiscation du véhicules". (AFP 29/12/14, PARISIEN 30/12/14)

Juliette Rodrigues