Le ministre de l'Intérieur annonce 26 nouvelles mesures pour améliorer la sécurité routière

En 2014, 3 388 personnes sont décédées dans des accidents de la route (+ 3,7 %). Si, pour la première fois depuis 12 ans, les chiffres de la mortalité routière repartent à la hausse, 2014 est toutefois le deuxième meilleur bilan depuis la création des statistiques de la Sécurité routière en 1948. La hausse a notamment concerné les piétons (+ 8 %), les cyclistes (+ 8 %) et les cyclomotoristes (+ 6 %), autrement dit les catégories d’usagers particulièrement vulnérables (+ 3 % pour les automobilistes). Le nombre de blessés s’est lui aussi accru (+ 2,5 %).

Le 26 janvier, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a réagi en présentant 26 nouvelles mesures destinées à améliorer la sécurité routière. Il a ainsi annoncé que l’utilisation d’oreillettes, d’écouteurs ou encore de casques, jusqu’ici tolérés, ne le seraient plus car « susceptible de limiter tant l’attention que l’audition des conducteurs ». Le stationnement aux abords des passages piétons sera interdit (sauf pour les deux-roues) afin de permettre une meilleure visibilité des piétons qui traversent, mais également des véhicules qui arrivent à leur hauteur. Il sera donc interdit de stationner à moins de 5 mètres avant un passage piéton et les sanctions en cas de non-respect seront durcies. Les sanctions seront également renforcées pour les conducteurs qui stationnent sur les passages piétons alors que cela est déjà interdit, car cela oblige le contournement.

Les accidents de la route étant la première cause de mortalité des 18-25 ans, le gouvernement a par ailleurs décidé d’interdire aux jeunes conducteurs (disposant de moins de trois ans de permis ou moins de deux ans de permis pour les conduites accompagnées) de prendre le volant avec plus de 0,2 g/l d’alcool dans le sang, contre 0,5 g/l jusqu’à présent.

Le gouvernement a également décidé d’accentuer la répression au niveau des radars et des feux rouges. Des radars double face vont ainsi être déployés pour permettre de flasher les véhicules tant par l’avant que par l’arrière. Le conducteur sera ainsi pris en photo et ne pourra plus contester l’infraction. Bernard Cazeneuve a aussi annoncé le déploiement prochain de nouveaux radars feux rouges.

Parmi les autres mesures phares se trouvent notamment l’autorisation pour les maires d’abaisser la vitesse sur les grandes parties, voire sur toute leur agglomération pour réduire le nombre d’accidents. Enfin, pour « observer l’impact d’une diminution de la vitesse maximale », de nouvelles routes, à double sens et connues pour être accidentogènes verront leur vitesse limitée à 80 km/h, contre 90 km/h aujourd’hui.

Avec toutes ces mesures, le gouvernement espère atteindre son objectif de passer sous la barre des 2 000 morts sur la route d’ici à 2020. (AUTOPLUS.FR 26/1/15, AUTOACTU.COM 27/1/15)

Alexandra Frutos