Le ministre de l'Economie soutient la candidature de PSA-Trémery pour obtenir une nouvelle ligne de production de moteurs à essence

Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron soutient la candidature de l'usine PSA Peugeot Citroën de Trémery pour obtenir une nouvelle ligne de production de moteurs à essence, que convoite également une usine espagnole du groupe. Jugeant le site mosellan « tout à fait compétitif », M. Macron « a eu des échanges en ce sens avec PSA » et continuera de faire passer le message au patron du groupe, Carlos Tavares, a indiqué l'entourage du ministre. « PSA est une entreprise qui doit continuer à développer ses activités en France et en particulier sur le site de Trémery », a-t-il été ajouté.

Créée en 1979, l'usine de moteurs de Trémery, près de Metz, emploie quelque 3 400 salariés. En 2013, elle a produit 1,6 million de moteurs, dont 82 % fonctionnant au gazole. Or, PSA table désormais sur un rééquilibrage entre l'essence et le diesel en France d'ici à 2020. L'usine PSA de Vigo (nord-ouest de l'Espagne) espère également se voir confier par le groupe cette nouvelle ligne de production de moteurs EB Turbo à essence, prévue pour 2018.

Vigo peut faire valoir des coûts du travail de 20 % à 25 % moins élevés qu'à Trémery, mais le site espagnol (6 900 salariés) est spécialisé dans l'assemblage de véhicules, tandis que Trémery dispose de 35 ans d'expérience dans la fabrication de moteurs. Par ailleurs, Trémery est soutenu par la région Lorraine, le département de la Moselle, la ville de Metz et Metz Métropole, qui sont prêts à investir 25 millions d'euros pour accompagner un projet d'investissement de 180 millions d'euros de PSA en Moselle, dont 72 millions pour une nouvelle ligne de moteurs essence à Trémery, ont précisé les collectivités dans un récent courrier à M. Macron.

La direction de PSA pourrait trancher entre Trémery et Vigo d'ici à fin mars. « L'affectation des nouveaux volumes de production du moteur EB est toujours à l'étude. Une décision sera prise dans les semaines qui viennent après que le groupe se sera assuré du meilleur choix de site de fabrication en termes de compétitivité », a déclaré à l'AFP (19/3/15) un porte-parole du constructeur.

Alexandra Frutos