Le ministre de l’Economie évoque la hausse de la taxation du gazole et le dispositif de bonus-malus

le ministre de l’Economie Emmanuel Macron évoque la hausse de la taxation du gazole : « Il n'est pas question de se passer du diesel, mais il faut penser au futur. Le diesel reste un carburant plus avantageux en termes de prix que l'essence. Les constructeurs français sont spécialistes de cette technologie et ont énormément baissé les émissions de CO2 et de particules. Ces 2 centimes de hausse sont nécessaires pour financer les infrastructures et faire progressivement converger la fiscalité entre essence et diesel. Mais le diesel continue à avoir un avenir industriel en France ».

M. Macron estime que le bonus-malus est un bon outil compte tenu des préoccupations des Français en matière de pouvoir d'achat et d'environnement. « C'est pourquoi nous maintenons pour 2015 à la fois les niveaux de bonus électrique, et de malus. Sur l'hybride, la stratégie est un peu différente. Si nous maintenons l'effort sur le rechargeable à 4 000 euros, l'hybride classique sera réduit à 1 500 euros en moyenne car il est désormais mature, et les prix ont baissé », explique-t-il. (Echos)

Alexandra Frutos