Le ministre allemand des Transports a présenté un concept de péage pour les voitures particulières

Le ministre allemand des Transports, Alexander Dobrindt, a présenté hier un concept de péage pour les voitures particulières (jusqu'à 3,5 tonnes) et pour les motos.

Composé de deux projets de loi, ce concept prévoit de faire payer la circulation sur les autoroutes, mais aussi sur les routes nationales et communales, via une vignette valable 10 jours (10 ?) ou deux mois (20 ?), pour les automobilistes de passage.

Pour les Allemands, une vignette valable un an coûtera entre 103 et 112 euros selon la motorisation de la voiture et sera compensée par l’exonération de la taxe sur les voitures particulières (Kfz-Steuer). Il n'y aura donc pas de surcharge pour les automobilistes allemands, a promis le ministre.

Par ailleurs, la vignette sera gratuite pour les propriétaires de voitures électriques.

Ainsi, les automobilistes étrangers seront les premiers visés par cette vignette. « 170 millions de trajets effectués sur nos routes chaque année viennent de l'étranger », a justifié M. Dobrindt.

Avec la mise en place de cette vignette, le ministère des Transports table sur des recettes nettes supplémentaires d'environ 600 millions d'euros par an. Les Länder et les communes allemandes espèrent toucher une partie des recettes, étant donné que le péage ne se limite pas aux autoroutes, mais concerne également les routes nationales et communales.

Le VDA (association de l'industrie automobile allemande) se montre sceptique quant à la mise en place d'une telle vignette, craignant que son prix hausse au fur et à mesure des années.

Avant d'entrer en vigueur en 2016, les deux lois (sur la mise en place de la vignette et l'exonération de la Kfz-Steuer) proposées par M. Dobrindt doivent déjà être validées par la Commission européenne, qui risque de s'opposer à ce projet discriminant les automobilistes étrangers.

Par ailleurs, le système actuel de péage pour les poids lourds, jusqu'à présent appliqué uniquement aux véhicules de plus de 12 tonnes sera élargi aux camions de plus de 7,5 tonnes à compter du 1er octobre 2015. En outre, alors qu'il ne concernait que les autoroutes, il sera étendu à l'ensemble du réseau fédéral d'ici à 2018. (ZEIT, AUTOMOBILWOCHE 7/7/14, ECHOS 8/7/14)

Cindy Lavrut