Le marché russe ne parvient pas à se redresser

Selon les données de l’AEB (Association des Affaires Européennes), les ventes de véhicules légers sur le marché russe ont reculé de 37,6 % en mai, à 125 801 unités, portant le volume pour les cinq premiers mois de l’année à 641 933 unités, en recul de 37,7 %.

Les ventes de Renault, notamment, ont diminué de 42 % le mois dernier, à 9 446 unités, et de 41 % sur cinq mois, à 47 130 unités. Celles de PSA Peugeot Citroën ont chuté de 73 % en mai (à 858 unités), avec un repli de 75,6 % pour Peugeot (à 420 unités) et de 69,8 % pour Citroën (à 438 unités). Sur cinq mois, les ventes de PSA ont baissé de 77,2 %, à 4 590 unités (- 78,7 % pour Peugeot et - 75,6 % pour Citroën).

Lada est resté numéro un sur le marché russe en mai, avec 22 857 immatriculations (- 33 %), suivi de Hyundai (13 613, - 13 %), de Kia (12 355, - 27 %), de Renault (9 446, - 42 %), de Nissan (7 854, - 38 %), de Toyota (7 562, - 43 %), de Volkswagen (5 550, - 48 %), et de Mitsubishi (4 002, - 20 %).

"La performance du marché en mai ne montre pas d'amélioration en apparence par rapport aux mois précédents. Mais l'activité globale des consommateurs révèle une légère reprise grâce à la baisse progressive des taux d'intérêts et à une baisse modérée des prix des voitures induite par un renforcement du rouble. Cette amélioration n'entraînera cependant pas un redressement fondamental du marché automobile, mais devrait permettre de ralentir la chute des ventes au cours des prochains mois", a déclaré le président du comité automobile de l’AEB, Joerg Schreiber.

L’AEB compte revoir ses prévisions de marché pour l'ensemble de l'année 2015 à l'issue de la publication des résultats du mois de juin. L'Association tablait jusqu'ici sur une baisse de 24 % des ventes de voitures et de véhicules utilitaires légers en Russie cette année. (COMMUNIQUE AEB, AFP 8/6/15)

Juliette Rodrigues