Le marché russe a reculé de 5 % en septembre

Selon les données de l’AEB (Association des Affaires Européennes), les ventes de véhicules légers sur le marché russe ont baissé de 5 % en septembre, à 246 895 unités, et de 7 % sur les neuf premiers mois de l’année 2013, à 2 046 700 unités.

Les ventes de Renault, notamment, ont augmenté de 23 % en septembre, à 17 254 unités, et de 12 % sur neuf mois, à 155 081 unités, tandis que celles de PSA Peugeot Citroën ont diminué de 26 % le mois dernier (à 5 069 unités) et de 20 % sur neuf mois (à 47 652 unités).

Lada est resté numéro un sur le marché russe en septembre, avec 40 011 immatriculations (- 20 %), suivi de Kia (18 004, + 9 %), de Renault (17 254, 23 %), de Hyundai (17 171, + 13 %), de Chevrolet (16 071, - 13 %), de Nissan (15 002, + 10 %), de Toyota (13 715, + 8 %), et de Volkswagen (13 615, - 3 %).

"La baisse observée en septembre est moins marquée que celle enregistrée en août (- 10 %). La tendance montre des signes d'amélioration mais, par rapport à l'année dernière, le marché manque toujours d'élan suffisant pour revenir à la stabilité", a déclaré Joerg Schreiber, président du comité des constructeurs automobiles de l’AEB.

L'Organisation prévoit désormais un marché de 2,79 millions d'unités pour l'ensemble de l'année 2013, en baisse de 5,1 % par rapport à 2012, avec un quatrième trimestre à 740 000 unités, proche des 748 000 unités du dernier trimestre de 2012.

L'an passé, à l’inverse de la plupart des pays européens, le marché automobile russe avait connu une croissance de 11 %, atteignant le niveau record de 2,93 millions d’unités. Toutefois, les ventes ont subi, en mars, leur premier recul en glissement annuel depuis trois ans, et restent orientées à la baisse. (COMMUNIQUE AEB, AFP, RIA NOVOSTI 9/10/13)

Juliette Rodrigues