Le marché russe a reculé de 2 % en février

Selon les données de l’AEB (Association des Affaires Européennes), les ventes de véhicules légers sur le marché russe ont reculé de 2 % en février, à 206 476 unités, après avoir diminué de 6 % en janvier. Sur les deux premiers mois de 2014, les ventes ont reculé de 4 %, à 359 138 unités.

Les ventes de Renault, notamment, ont augmenté de 9 % en février, à 16 721 unités, mais baissent de 1 % sur deux mois, à 29 615 unités. Celles de PSA Peugeot Citroën ont diminué de 11 % le mois dernier (à 4 546 unités), avec un repli de 19 % pour Peugeot (à 2 354 unités) et de 1 % pour Citroën (à 2 192 unités). Sur deux mois, les ventes de PSA ont diminué de 10 %, à 8 109 unités (- 20 % pour Peugeot et + 3 % pour Citroën).

Lada est resté numéro un sur le marché russe en février, avec 30 896 immatriculations (- 16 %), suivi de Nissan (17 158, + 31 %), de Renault (16 721, + 9 %), de Hyundai (13 901, + 3 %), et de Kia (13 303, - 6 %). Sur deux mois, Lada a vendu 54 543 véhicules (- 19 %), Renault 29 615 (- 1 %) et Nissan 28 209 (+ 28 %).

"L'activité de détail a été meilleure que d'ordinaire pour la saison, stimulée par l'affaiblissement du rouble" a constaté Joerg Schreiber, président du comité automobile de l’AEB. Les chiffres du mois de mars devraient refléter la progression des commandes, a ajouté M. Schreiber, tout en s'interrogeant sur "la robustesse de la demande des consommateurs au deuxième trimestre".

L'AEB prévoit une baisse de 1,6 % des ventes de voitures et utilitaires légers en Russie cette année mais les constructeurs sont divisés sur l'évolution du marché, au vu du fort ralentissement de la croissance du pays. (COMMUNIQUE AEB, AFP 11/3/14)

Juliette Rodrigues