Le marché russe a diminué de 12 % en mai

Selon les données de l’AEB (Association des Affaires Européennes), les ventes de véhicules légers sur le marché russe ont reculé de 12 % en mai, à 201 487 unités. Sur les cinq premiers mois de 2014, les ventes ont reculé de 6 %, à 1 030 533 unités. Le marché automobile russe, malgré un mois stable en mars (- 0,4 %), a connu une chute quasi ininterrompue depuis plus d’un an.

Les ventes de Renault, notamment, ont baissé de 12 % en mai, à 16 295 unités, et de 7 % sur cinq mois, à 79 942 unités. Celles de PSA Peugeot Citroën ont diminué de 39 % le mois dernier (à 3 174 unités), avec un repli de 37 % pour Peugeot (à 1 723 unités) et de 40 % pour Citroën (à 1 451 unités). Sur cinq mois, les ventes de PSA ont diminué de 21 %, à 20 130 unités (- 27 % pour Peugeot et - 13 % pour Citroën).

Lada est resté numéro un sur le marché russe en mai, avec 34 061 immatriculations (- 10 %), suivi de Kia (16 917, - 2 %), de Renault (16 295, - 12 %), de Hyundai (15 580, - 3 %), de Toyota (13 189, - 4 %), de Nissan (12 762, + 22 %), de Volkswagen (10 675, - 19 %), et de Chevrolet (8 815, - 31 %). Sur cinq mois, Lada a vendu 162 694 véhicules (- 14 %), Renault 79 942 (- 7 %), Kia (76 950, =) et Hyundai 72 820 (=).

Sur les dix modèles de voitures les plus vendus sur le marché russe en mai (Lada Granta, Hyundai Solaris, Kia New Rio, Lada Largus et Renault Duster notamment), neuf sont produits localement, remarque l’AEB.
"Nous voyons en mai une poursuite de la faiblesse des ventes, qui avait été largement anticipée pour le deuxième trimestre", a commenté Joerg Schreiber, président du comité automobile de l'AEB. "L'avis général au sein de l'industrie est qu'il n'y a pas de raison de croire à un retournement de tendance fondamental rapidement", a-t-il ajouté, indiquant que les chiffres du mois de juin donneraient un indice sur la direction que va prendre le marché au deuxième semestre.

Après plusieurs années de croissance spectaculaire, le marché automobile russe a subi un brusque repli en 2013, avec une baisse de 5,5 % des ventes, affectées par le ralentissement économique dans le pays. L'AEB table pour l'heure pour 2014 sur une baisse de 1,6 % des ventes, à 2,73 millions de véhicules. (COMMUNIQUE AEB, AFP 9/6/14)

Juliette Rodrigues