Le marché russe a chuté de 28,6 % en septembre

Selon les données de l’AEB (Association des Affaires Européennes), les ventes de véhicules légers sur le marché russe ont reculé de 28,6 % en septembre, à 140 867 unités, portant le volume pour les neuf premiers mois de l’année à 1 192 723 unités, en baisse de 33 %.

Les ventes de Renault, notamment, ont diminué de 33 % le mois dernier, à 10 376 unités, et de 37 % sur neuf mois, à 87 327 unités. Celles de PSA Peugeot Citroën ont chuté de 60,6 % en septembre (à 1 039 unités), avec un repli de 61,7 % pour Peugeot (à 514 unités) et de 59,5 % pour Citroën (à 525 unités). Sur neuf mois, les ventes de PSA ont baissé de 71,3 %, à 8 918 unités (- 71,9 % pour Peugeot et - 70,7 % pour Citroën).

Lada est resté numéro un sur le marché russe en septembre, avec 21 658 immatriculations (- 41 %), suivi de Kia (16 096, + 11 %), de Hyundai (15 106, - 2 %), de Renault (10 376, - 33 %), de Toyota (7 144, - 45 %), de Volkswagen (6 827, - 23 %), de Nissan (6 646, - 44 %), de GAZ VUL (4 840, - 15 %), de Ford (4 828, - 8 %), et de Skoda (4 595, - 37 %).

"Le mois de septembre n'a pas beaucoup aidé à améliorer les performances du marché sur un an", a commenté le président du comité automobile de l'AEB, Joerg Schreiber. "D'après un sondage mené auprès de nos membres, les prévisions pour l'ensemble de l'année 2015 restent pratiquement inchangées, et s'établissent à 1,57 million de ventes de véhicules légers, soit une baisse de 37 % comparé à 2014", a-t-il précisé.

Les ventes de voitures en Russie ont été particulièrement frappées par la crise économique actuelle, qui se traduit par une flambée des prix et une baisse du pouvoir d'achat des ménages. Selon des chiffres compilés récemment par le journal Vedomosti, la Russie est ainsi passée au premier semestre de 2015 à la cinquième place européenne des marchés automobiles, derrière l'Allemagne, le Royaume-Uni, la France et l'Italie. (COMMUNIQUE AEB, AFP 8/10/15)

Juliette Rodrigues