Le marché russe a baissé de 6 % en janvier

Selon les données de l’AEB (Association des Affaires Européennes), les ventes de véhicules légers sur le marché russe ont reculé de 6 % en janvier, à 152 662 unités, après avoir progressé de 4 % en décembre.

Les ventes de Renault, notamment, ont baissé de 13 % en janvier, à 12 894 unités, tandis que celles de PSA Peugeot Citroën ont diminué de 9 % le mois dernier (à 3 563 unités), avec un repli de 21 % pour Peugeot (à 1 843 unités) et une croissance de 9 % pour Citroën (à 1 720 unités).

Lada est resté numéro un sur le marché russe en janvier, avec 23 647 immatriculations (- 21 %), suivi de Renault (12 894, - 13 %), de Kia (11 199, + 1 %), de Nissan (11 051, + 24 %), de Hyundai (11 044, - 2 %), de Chevrolet (9 420, - 1 %), de Volkswagen (8 599, - 14 %), et de Toyota (8 319, + 21 %) hors Lexus.

"Les ventes de janvier se sont révélées moins bonnes que ce que beaucoup espéraient", a constaté Joerg Schreiber, président du comité automobile de l'AEB. "Ce n'est pas une surprise totale après un bon mois de décembre qui avait vu une progression des ventes à crédit en raison de la fin d'un programme de subventions du gouvernement", a-t-il expliqué.

Le gouvernement avait mis en place en 2013 des aides au secteur en prenant en charge une partie des crédits automobiles et a indiqué pour l'instant qu'il attendrait le résultat des premiers mois de l'année pour le renouveler ou non. En raison de cet effet et des faibles volumes de ventes généralement en janvier en Russie, "février nous donnera une meilleure idée de la direction du marché", a estimé M. Schreiber.

L'AEB prévoit une baisse de 1,6 % des ventes en 2014, à 2,73 millions d'unités, mais les constructeurs sont divisés sur l'évolution du marché automobile russe cette année. (COMMUNIQUE AEB, AFP, RIA NOVOSTI 10/2/14)

Juliette Rodrigues