Le marché français des voitures neuves a baissé de 1,4 % en février

Avec 141 300 immatriculations en février 2014, le marché français des voitures particulières a reculé de 1,4 % à nombre de jours ouvrables identique (20 jours). Sur les deux premiers mois de l’année, le marché s’est établi à 266 754 unités, en baisse de 0,5 % à nombre de jours ouvrables identique (42 jours).

Le marché des véhicules utilitaires légers a progressé de 1,4 % en février, à 30 322 unités, mais a diminué de 3,1 % sur deux mois, à 57 603 unités.

Avec 3 401 immatriculations le mois dernier, le marché français des véhicules industriels de plus de 5 tonnes s’est inscrit en hausse de 16,1 % par rapport à février 2013. Sur les deux premiers mois de l’année, il a progressé de 14,5 %, à 7 425 unités.

Les marques françaises ont vu leurs ventes de voitures neuves augmenter de 3 % en février, à 78 458 unités (+ 0,6 % pour Citroën, à 18 532 unités, + 7,2 % pour Peugeot, à 24 203 unités, - 0,9 % pour Renault, à 26 657 unités, et + 10,1 % pour Dacia, à 9 063 unités). Les marques étrangères, qui ont enregistré une baisse de 6,3 % de leurs volumes, à 62 842 unités, ont connu des fortunes diverses. Le groupe Volkswagen a ainsi reculé de 7,1 %, à 18 649 unités, GM de 7,8 %, à 6 141 unités, le groupe Ford de 12,9 %, à 5 389 unités, le groupe BMW de 14,7 %, à 4 220 unités, Daimler de 7,6 %, à 3 708 unités, et le groupe Hyundai de 33,2 %, à 3 588 unités, tandis que Nissan a progressé de 7,9 %, à 5 831 unités, le groupe Toyota de 5,6 %, à 5 711 unités, et le groupe Fiat de 1,6 %, à 5 013 unités. (COMMUNIQUE CCFA, AFP 3/3/14)

Alexandra Frutos