Le marché français a progressé de 2,6 % en octobre

Avec 166 515 immatriculations en octobre 2013, le marché français des voitures particulières neuves a progressé de 2,6 % à nombre de jours ouvrables identique (23 jours). Sur dix mois, les immatriculations se sont établies à 1 476 328 unités, en baisse de 7,4 % en données brutes (- 6,9 % à nombre de jours ouvrables comparable ; 211 jours en 2013, contre 212 de janvier à octobre 2012).

En octobre, le marché des véhicules utilitaires légers ? 36 281 unités - a augmenté de 3,7 % à nombre de jours ouvrables identique. Au cours des dix premiers mois de l’année, il a baissé de 5,9 % en données brutes, à 303 219 unités (- 5,4 % à nombre de jours ouvrables comparable).

Avec 4 384 immatriculations de véhicules industriels au mois d’octobre, le marché français des véhicules de plus de 5 tonnes a enregistré une hausse de 7,7 %. Au cumul, il a reculé de 6,5 %, à 34 350 unités.

Les ventes de voitures de PSA Peugeot Citroën ont augmenté de 4,1 % en octobre, à 52 329 unités (- 3,5 % pour Citroën, à 23 133 unités, et + 11 % pour Peugeot, à 29 196 unités), et celles du groupe Renault de 5,8 %, à 38 067 unités (+ 4,9 % pour la marque Renault, à 30 807 unités, et + 9,6 % pour Dacia, à 7 260 unités).

Les marques françaises ont progressé de 4,9 % en octobre, à 90 622 unités, tandis que les marques étrangères ont reculé de 0,1 %, à 75 893 unités (- 3,6 % pour le groupe Volkswagen, à 21 577 unités ; + 9,4 % pour GM Europe, à 6 799 unités ; - 8,3 % pour le groupe Ford, à 7 461 unités ; + 5,1 % pour le groupe Toyota, à 7 286 unités ; + 7,2 % pour le groupe BMW, à 6 383 unités ; + 2,5 % pour le groupe Fiat, à 5 514 unités ; - 7,2 % pour le groupe Nissan, à 5 377 unités ; + 5,8 % pour le groupe Hyundai, à 5 188 unités ; + 2 % pour le groupe Mercedes, à 4 357 unités).

Depuis le début de l’année, les ventes de PSA ont diminué de 10,3 %, à 438 117 unités (- 13,7 % pour Citroën et ? 7,3 % pour Peugeot), et celles du groupe Renault de 2,6 %, à 352 953 unités (- 4,9 % pour Renault et + 7,6 % pour Dacia). Sur dix mois, les marques françaises ont reculé de 7,1 %, à 791 843 unités, et les marques étrangères de 7,6 %, à 684 485 unités.

Le CCFA (Comité des constructeurs français d’automobiles) se montre désormais plus optimiste pour l'ensemble de l'année. Il table à présent sur une baisse « d'environ 6 % » des ventes à nombre de jours ouvrables comparable, contre un recul de 8 % auparavant. Le durcissement des malus écologiques à partir de 2014 et la disparition de certaines tranches du bonus depuis le 1er novembre devraient en effet accélérer les ventes, estime le comité. (COMMUNIQUE CCFA, AFP 4/11/13)

Alexandra Frutos