Le marché espagnol continue de croître

Les ventes de voitures neuves en Espagne ont augmenté de 17,4 % en novembre, à 65 122 unités, indique l’ANFAC (Association des constructeurs), poursuivant ainsi leur mouvement de hausse depuis quinze mois consécutifs grâce à la prime à la casse du gouvernement. Sur les onze premiers mois de l’année, les ventes affichent une progression de 18,1 %, à 781 868 unités.

Les ventes aux particuliers ont progressé de 12,2 % le mois dernier, à 41 425 unités (434 761 unités sur onze mois, + 21,2 %) ; celles aux entreprises ont augmenté de 23,4 %, à 19 792 unités (196 378 unités sur onze mois, + 13,2 %), et celles aux loueurs se sont établies à 3 905 unités en novembre (+ 56,9 %) et à 150 729 unités sur onze mois (+ 15,9 %).

Par marques, Renault a dominé le marché espagnol en novembre, avec 5 684 unités écoulées, suivi d'Opel (5 254 unités), de Volkswagen (4 962), de Ford (4 639), de Seat (4 523), de Peugeot (4 437), de Toyota (4 017), de Nissan (3 732), de Citroën (3 459), et de Hyundai (2 785).

La Renault Mégane a éte le modèle le plus vendu sur le marché espagnol en novembre (2 373 unités écoulées), suivie de la Seat León (2 196) et de la Renault Clio (1 885).

"La reprise du marché se poursuit au rythme prévu, grâce notamment au Plan PIVE. Le prolongement du PIVE 6 jusqu'à la fin de l'année permet de maintenir de bons chiffres mensuels et surtout de continuer à stimuler l'activité des usines et la création d'emplois. Cette année, les usines automobiles espagnoles ont créé 20 000 nouveaux postes de travail", a souligné David Barrientos, directeur de la communication de l’Anfac, ajoutant que l’Espagne "doit maintenir ses efforts pour consolider ses positions et garantir une demande interne durable". M. Barrientos prévoit que le marché espagnol atteindra 865 000 unités cette année.

L'ANFAC ajoute que "l'objectif pour les prochaines années est d'atteindre un ratio de 25 voitures pour 1 000 habitants (contre 15 pour 1 000 actuellement), ce qui équivaudrait à un marché de 1,2 million de voitures particulières". Dans les pays voisins, le nombre de voitures s'élève entre 35 et 40 pour 1 000 habitants.

"Les ventes progressent de façon constante et uniforme. Nous devrions terminer l’année sur un volume de 860 000 unités, soit 19 % de plus qu’en 2013", a indiqué de son côté Juan Antonio Sanchez Torres, président de l’Association nationale des vendeurs de véhicules (Ganvam).

"Les bonnes perspectives pour 2015 jouent déjà en notre faveur et on devrait voir environ 920 000 voitures immatriculées l'an prochain", estime Jaume Roura, président de la fédération des concessionnaires Faconauto.

Par ailleurs, 30,5 % des voitures vendues en Espagne le mois dernier fonctionnaient à l’essence, 66,9 % au gazole et 2,7 % à l’électricité pure ou en hybridation. Sur onze mois, les voitures à essence ont représenté 32,5 % du marché, les diesel 66 % et les électriques/hybrides 1,5 %. (COMMUNIQUE ANFAC, AFP, EL ECONOMISTA 1/12/14)

Juliette Rodrigues