Le marché espagnol a progressé de 14,8 % en juillet

Les ventes de voitures neuves en Espagne ont progressé de 14,8 % en juillet, à 75 024 unités, portant le volume pour les sept premiers mois de l’année à 461 382 unités, en recul de 2,1 %, indique l’ANFAC (Association des constructeurs).

Les ventes aux particuliers ont augmenté de 30,4 % en juillet, à 44 044 unités, tirées par le Plan PIVE 2. Celles aux entreprises ont reculé de 13,9 %, à 18 636 unités, et celles aux loueurs ont fait un bond de 24,7 %, à 12 344 unités.

Par marques, Volkswagen s’est hissé en tête du marché espagnol au mois de juillet, avec 7 294 unités écoulées, suivi de Renault (6 582 unités), Seat (6 100), Opel (5 669), Peugeot (5 605), Citroën (4 939), de Ford (4 184) et de Toyota (4 012).

"Les ventes de voitures, un des principaux thermomètres de l'activité économique, ont augmenté en juillet de manière significative grâce au soutien du plan PIVE 2, qui propose 2 000 euros pour l'achat d'un véhicule neuf, jugé efficace sur le plan énergétique, contre une voiture de plus de 10 ans", a souligné dans un communiqué le directeur de communication de l'ANFAC (Association des constructeurs en Espagne), David Barrientos.

Ce plan, qui vient de s'achever, a été remplacé par un nouveau programme d'aides, baptisé PIVE 3, entré en vigueur lundi 29 juillet. Le PIVE 3, qui présente les mêmes caractéristiques que son prédécesseur mais avec une enveloppe globale plus réduite, "permettra de maintenir le rythme des derniers mois et de battre les prévisions initiales en dépassant les 700.000 unités" sur l'année, a estimé David Barrientos.

"Cependant (...), nous ne pouvons pas oublier qu'à la fin de l'année nous serons encore loin d'un volume de ventes de 1,2 million de véhicules, qui correspondrait à un pays comme l'Espagne, en fonction de sa population et de son PIB par habitant", a tempéré Juan Antonio Sanchez Torres, président de l'Association des vendeurs de véhicules Ganvam.

En 2012, près de 700 000 voitures neuves avaient été vendues en Espagne, niveau le plus bas en vingt ans. Selon la Ganvam, le nombre de concessionnaires a baissé de 30 % depuis le début de la crise. (COMMUNIQUE ANFAC, EL MUNDO, AFP 1/8/13)

Juliette Rodrigues