Le marché du camion ne devrait pas sortir de l’ornière avant 2015

Les ventes de véhicules industriels et de transport routier de marchandises devraient connaître une nouvelle baisse en 2014, avant une reprise prévue pour 2015, indiquent les prévisions publiées le 9 janvier par l'Observatoire du véhicule industriel (OVI) de BNP Paribas.

L'année 2014 sera marquée par l'entrée en vigueur au niveau européen de la norme environnementale Euro-6. L'OVI estime qu’il « faut s'attendre à un 1er semestre 2014 délicat, entre la fin des livraisons d'Euro-5 au 1er trimestre et une faiblesse des livraisons Euro-6 très probable au 2ème trimestre ».

« Malgré tout, si les frémissements de reprise à fin 2013 se confirment en début d'année, 2014 pourrait être l'année de transition, notamment grâce à une reprise au second semestre, alimentée par les renouvellements d'un parc vieillissant dans un contexte économique qui s'éclaircirait », poursuit l’étude. Pour 2014, les experts de l'OVI tablent néanmoins sur une baisse de 5 % à 9 % des immatriculations, qui devraient être comprises entre 38 000 et 41 000 unités.

En 2013, environ 43 200 véhicules industriels et de transport routier de marchandises ont été immatriculés en France, en baisse de 1 % : « alors que le premier semestre laissait présager un net repli, 2013 se clôt finalement à un niveau d'immatriculations correct », souligne l'observatoire. « Ce bilan plutôt positif en valeur absolue est lié à une anticipation sur les commandes de véhicules Euro-6, déclenchée tardivement à mi-2013. Malgré tout, ces chiffres ne permettent pas encore d'envisager une véritable reprise », explique par ailleurs l’OVI.

L'observatoire insiste enfin sur le niveau de défaillances des entreprises de transport routier, qui se maintient à un haut niveau depuis 2009. De novembre 2012 à octobre 2013, 1 352 entreprises ont été concernées. Fait nouveau, depuis 2011, de plus grosses entreprises sont également touchées. (AFP 9/1/14, ECHOS, AUTOACTU.COM 10/1/14)

Alexandra Frutos