Le marché des véhicules électriques en Corée du Sud en passe de prendre son essor ? (2/2)

Les constructeurs misent particulièrement sur l’île de Jeju, lieu prisé des touristes coréens et étrangers, qui veut devenir une zone à zéro émission automobile d’ici à 2030. Avec seulement quelque 180 kilomètres de routes côtières, l'île coréenne offre des conditions optimales pour les véhicules électriques. Elle met en outre en place un réseau électrique intelligent, ce qui constitue un autre avantage.

L’île de Jeju ne veut voir circuler que des véhicules électriques sur ses routes dans quinze ans. A cette fin, elle offre les aides les plus élevées au monde - 23 millions de wons (15 700 euros) au total en incluant les subventions du gouvernement. Elle a également mis en place un réseau de 497 bornes de recharge (dont 48 rapides), soit une borne tous les 3,72 km2. Le nombre de véhicules électriques immatriculés à Séoul est plus élevé qu’à Jeju (l'île en compte 360), mais en termes de densité Jeju devance nettement la capitale coréenne.

Lîle de Jeju a accueilli du 15 au 25 mars l’{International Electric Vehicle Expo}, la première exposition au monde consacrée exclusivement aux véhicules 100 % électriques. La manifestation, organisée par les ministères coréens du Commerce et de l’Environnement, a attiré une quarantaine de constructeurs, fabricants de batteries et autres sociétés coréennes et étrangères, ainsi qu’environ 2 000 experts. Renault Samsung, Kia, BMW, Nissan, GM Korea et la société française Mia Electric y ont présenté leurs derniers modèles électriques. Des conférences ont été organisées pour étudier les moyens de stimuler le marché naissant. Les organisateurs de la manifestation espéraient accueillir environ 50 000 personnes.

« La Corée est l’un des principaux marchés au monde pour les véhicules électriques, même si son marché est encore petit et se trouve dans une période de transition », a déclaré Vincent Carré, directeur commercial « véhicules électriques » de Renault, lors de l’exposition. Il a prédit que la position avancée de la Corée dans les batteries automobiles et l’ouverture de la population aux nouvelles technologies stimuleraient les ventes de véhicules électriques dans les prochaines années. Le dirigeant a en outre ajouté que l’usine de Renault Samsung à Busan jouerait un rôle accru dans la production de la SM3 Z.E. pour les marchés étrangers.

Frédérique Payneau